44% des salariés estiment que leur entreprise est engagée au niveau écologique

Selon une étude réalisée par BVA pour Média RH d’un salarié sur deux estime que son entreprise est engagée au niveau écologique. En fait 44% des salariés français estiment que leur entreprise est engagée au niveau écologique dont seulement 9% de « oui, tout à fait ». Cette perception est plus partagée au niveau des entreprises privées (48%) que des entreprises publiques (35%). La taille d’entreprise n'a pas de signification remarquabel dans ces chiffres. Pour les entreprises concernées, cet engagement est perçu à la fois comme une réponse opportune aux tendances actuelles (90%) mais également comme un réel engagement des dirigeants (86%). On note que pour 89% des collaborateurs de ces entreprises, ces actions sont soutenues par les salariés.

73% des salariés estiment savoir comment minimiser leur empreinte écologique au sein de leur entreprise et dans leur quotidien au travail. En opposition à ce résultat positif, seuls 44% déclarent que leur entreprise leur donne les moyens de le faire. L’enjeu est ainsi porté seulement à titre individuel pour le moment. Une nouvelle fois, les entreprises privées semblent plus investies (49% des collaborateurs estiment que leur entreprise leur donne les moyens nécessaires contre 32% dans le public). Les salariés se montrent plus prudents concernant l’apport de l’écologie pour les entreprises : pour 72%, les engagements dans ce domaine sont compatibles avec le développement des entreprises et pour 69% elles peuvent même être sources de croissance. 66% d’entre eux estiment aussi que la mise en place d’actions en faveur de l’environnement dans les entreprises les rend plus attractives pour les candidats. Des perceptions plus ancrées pour les salariés du privé et des grandes entreprises.

Source : Enquête réalisée par l’institut BVA par Internet, du 9 au 11 avril 2019. Echantillon de 577 salariés représentatif de la population salariée française. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas, appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession, secteur d’activité, taille d’entreprise et région d’habitation.